Faible profil de charge. Son impact négatif sur le groupe électrogène

Quelles sont les conséquences de l'utilisation d'un groupe électrogène à faible charge? Quels dommages cette utilisation peut-elle causer au moteur ? Quelles mesures correctives devrions-nous prendre?


Jorge Torres Vera, Directeur après-vente et service technique chez HIMOINSA, entreprise à laquelle appartient GENELEC.






Les moteurs endothermiques dont sont équipés les groupes électrogènes sont conçus pour une utilisation optimale de la puissance, à savoir de 30 à 100 % de la puissance maximale déclarée.

La charge réelle du moteur dépend de la puissance demandée par l'installation. Le moteur et ses composants sont avant tout dimensionnés pour fonctionner dans la plage de charge ou de puissance élevée, et beaucoup moins pour un service continu à faible charge.

Conséquences d'un service ininterrompu à faible charge

Le service ininterrompu à faible charge peut conduire à une plus forte consommation d'huile, et par conséquent à un dépôt significativement supérieur d'huile carbonisée ou de résidus d'huile dans le moteur, ainsi que dans le système de suralimentation d'air et d'échappement.

La présence accrue de résidus nuit au comportement fonctionnel et à la durée de vie du moteur. En général, cela entraîne une augmentation des besoins de maintenance.

D'autre part, en cas de fonctionnement à faible charge, le moteur refroidit et le carburant n'est brûlé que partiellement. La conséquence peut être la formation d'une fumée blanche, ou de fortes émissions d'hydrocarbures.

La faible température augmente le pourcentage de carburant non brûlé dans l'huile. Ces problèmes sont dus au fait que les segments de piston, le piston et le cylindre ne se dilatent pas suffisamment pour garantir une bonne étanchéité. Par conséquent, l'huile remonte et est expulsée à travers les soupapes d'échappement. Le gasoil passe alors dans le carter, ce qui détériore la qualité et les propriétés du lubrifiant.

L'usage fréquent et continu des groupes électrogènes à des charges d'énergie de moins de 30 % de la valeur maximale peut produire les défaillances suivantes au cours du temps :


Augmentation de la fumée d'échappement.

Présence de traces de carburant dans l'huile du moteur.

Usure excessive du turbocompresseur.

Fuites d'huile dans le corps du turbocompresseur.

Augmentation de la pression dans le réducteur et le carter (gaz de fuite).

Dépôt excessif de résidus de carbone à la surface des soupapes, des sièges de soupapes, des pistons et du collecteur d'échappement.

Durcissement de la surface des chemises de cylindres.

Diminution de l'efficacité du système de traitement des gaz d'échappement (INS), s'il existe, et activation éventuelle du cycle de régénération forcée du DPF.


Mesures correctrices recommandées

Pour empêcher tout incident et garantir une bonne utilisation du groupe électrogène, GENELEC recommande d'éviter un service ininterrompu à faible charge, ou de restreindre celui-ci à de courtes périodes. L'emploi de groupes électrogènes dans des conditions de faible charge pendant plus de 15 minutes doit être évité.


Le temps de service sans charge dans les tests de fonctionnement hebdomadaires doit être restreint à un maximum de 15 minutes, jusqu'à ce que la charge de la batterie soit revenue à une valeur normale.

Une fois par an, il convient de faire fonctionner les groupes électrogènes pendant plusieurs heures à pleine charge pour nettoyer le moteur, afin d'éliminer les dépôts d'huile carbonisée dans ce dernier et le système d'échappement. Pour ce faire, un banc de charge peut être nécessaire. La charge doit être augmentée progressivement pendant quatre heures de service, de zéro à pleine charge.

Si les défaillances précédemment mentionnées apparaissent à la suite d'un fonctionnement prolongé du groupe électrogène à faible charge, faites-le fonctionner à pleine charge, si possible en utilisant un banc de charge résistif, avant de remplacer le moindre composant.


GENELEC conçoit, fabrique et distribue des équipements de génération d'énergie. Son expérience et sa présence internationale en font l'un des leaders de ce secteur. Sa mission n'est pas seulement de fabriquer des groupes électrogènes, mais aussi de partager son savoir-faire et de prodiguer ses conseils sur la bonne utilisation et le bon fonctionnement des équipements. Pour ce faire, l'entreprise met l'expérience de ses techniciens à la disposition de chaque marché. #Closetothemarket


JORGE TORRES VERA |  Directeur après-vente et service technique chez HIMOINSA

Il a plus de 20 ans d'expérience dans le secteur de la production d'électricité. Pendant cinq ans, il a occupé le poste de responsable du service après-vente et service technique chez HIMOINSA. Il travaille au développement de solutions efficaces pour prolonger la durée de vie des groupes électrogènes et à la structuration d'un réseau de services global capable de supporter tous les marchés sur lesquels HIMOINSA commercialise ses produits.