Fourniture de puissance continue dans l'Antarctique

Des groupes électrogènes HIMOINSA, entreprise à laquelle appartient GENELEC, constituent la seule source de puissance dans les bases antarctiques San Martín et Esperanza. Les équipements, qui ont été installés par l'armée argentine après de difficiles manœuvres, garantissent les meilleures performances dans des conditions extrêmes.



Les bases San Martín et Esperanza doivent leur renommée à leur condition de premier établissement humain permanent au-dessous du cercle polaire, et notamment au fait d'avoir été les témoins de la première naissance en Antarctique. Elles reçoivent aujourd'hui leur énergie électrique d'aérogénérateurs HIMOINSA HFW 160 T5 et HFW 350 T5 capables de

fonctionner dans des conditions climatiques extrêmes, telles que celles que l'on rencontre habituellement dans cette région. Le transfert et l'installation des groupes électrogènes dans cet emplacement reculé soumis à des conditions de température particulièrement exigeantes ont pu être réalisés grâce à l'intervention de l'armée argentine, dans le cadre d'une mission difficile.






Puissance continue 24 heures sur 24

Les deux unités des modèles HIMOINSA HFW 160 T5 et HFW 350 T5 respectivement installées dans les bases San Martín et Esperanza fournissent une puissance continue par fonctionnement intercalé. Les temps d'arrêt sont ainsi utilisés pour assurer la maintenance des équipements.


Les groupes électrogènes HIMOINSA, qui fonctionnent en alternance, assurent une fourniture de puissance continue et ininterrompue. Ils sont la seule source d'énergie de toute la base.






La base antarctique San Martín est située sur l'extrémité rocheuse d'un îlot entouré d'imposants glaciers, au cœur de l'un des plus beaux paysages de la péninsule. Appartenant à la République argentine et fondée en 1951 par l'armée, elle constitue la première station à avoir été construite sur le continent, et le premier établissement humain du cercle arctique.

Les quelque vingt personnes qui y vivent aujourd'hui tout au long de l'année réalisent des activités en rapport avec la météorologie, ou des tâches scientifiques au sein du laboratoire antarctique multidisciplinaire de la base San Martín (LASAN) de l'Institut antarctique argentin.

La base antarctique Esperanza jouit d'un emplacement stratégique, à la porte d'entrée de la péninsule antarctique, au milieu d'un paysage sans équivalent, avec la mer, les glaciers et les sommets montagneux pour toile de fond. Il s'agit sans aucun doute de l'un des sites les plus singuliers de la péninsule. Tel un petit village, ses maisons distribuées sur le flanc de la colline abritent tout au long de l'année de l'ordre de 80 personnes accueillant plus de 1 000 visiteurs pendant la saison touristique.

Fondée en 1952 avec l'installation du phare qui porte son nom, la base est connue pour être l'établissement permanent où a été enregistrée la première naissance humaine du continent antarctique.